Menottés pour pouvoir travailler

LeDroit_LOGOs
La Région, mercredi 10 mars 1993, p. 4

Deux hommes en quête d’une carte de compétence
Menottés pour pouvoir travailler

Pilon, France

Deux ouvriers de la construction se sont menottés, hier, à des chaises du bureau régional de la Commission de la construction du Québec, à Hull, pour protester contre l’impossibilité d’obtenir leur carte de compétence.

Sylvain Bégin, 29 ans, et Robert Brun, 48 ans, se sont présentés, hier matin à 9 h 30, au bureau régional de la commission, situé au deuxième étage du 975, boulevard St-Joseph, à Hull. En deux temps trois mouvements, les deux hommes se sont passé les menottes et se sont attachés solidement aux chaises dans l’entrée, sans qu’aucun employé n’ait eu le temps d’intervenir. Leur intention était de rester tant et aussi longtemps qu’ils n’auraient pas en main leur carte de compétence de manoeuvre.

Quatre heures1993-03-10 Menotté

Or, au bout de quatre heures et après s’être entretenus avec Jacques Chartrand, le chef de section des inspections, les deux ouvriers ont quitté paisiblement les lieux vers 13 h 30.

M. Chartrand a précisé que les deux ouvriers n’ont jamais été agressifs, ni menaçants, ni encore arrogants. «Ce sont deux hommes très gentils qui veulent travailler. Nous avons jasé et discuté tranquillement. Ça c’est très bien déroulé», a raconté le chef de la section des inspections.

«Je suis prêt à travailler. Il y a une job qui m’attend. Tout ce qu’il me faut c’est une carte de compétence et on veut pas me la donner», s’est plaint M. Bégin, en chômage depuis un an et dont les prestations sont à la veille de se terminer. «J’ai quelqu’un qui peut m’embaucher demain matin à 7,40 $ l’heure mais je peux pas parce que j’ai pas ma carte. C’est pourtant pas beaucoup, mais c’est encore mieux que le bien-être social», dit-il.

«Système croche»

Son collègue Robert Brun, qui exploite sa petite entreprise de paysagement l’été, soutient aussi que «le système est croche parce qu’il encourage le travail au noir», lance-t-il.

Le directeur régional, Jean Terrien, n’est pas intervenu pour tenter de déloger les deux hommes. Il leur a simplement indiqué que la Commission était là pour faire respecter le règlement et qu’il ne pouvait pas leur donner une carte de compétence telle qu’ils la demandaient.

412 ouvriersen chômage

«Il y a en ce moment 412 ouvriers de la construction dans l’Outaouais qui ont une carte de compétence et qui sont en chômage. Ce sont eux qui ont la priorité», a indiqué M. Terrien aux journalistes.

Pour avoir une carte de compétence, il faut suivre des cours. Mais ces cours ne sont pas dispensés en ce moment à cause du haut taux de chômage dans l’industrie de la construction.

Jacques Marchand, qui a entamé les pourparlers avec les deux hommes, soutient qu’il les comprend mais qu’il ne peux malheureusement pas faire grand chose pour eux.

«La construction est tombée en Outaouais et du côté ontarien. Même si la récession est terminée, il a encore beaucoup de mises à pied dans le secteur», ajoute M. Chartrand.

Illustration(s) :

Lafleur, Michel
Le chef de section des inspections de la Commission de la construction du Québec, Jacques Chartrand, à droite, s’entretient avec Sylvain Bégin et Robert Brun, qui se sont enchaînés à deux chaises à l’aide de menottes afin de faire pression auprès de la commission pour qu’elle leur délivre une carte decompétence. Il a fallu quatre heures de pourparlers pour que les deux chômeurs en quête de travail se décident à quitter les lieux, ce qu’ils ont fait paisiblement.

© 1993 Le Droit. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :