Controverse au sujet des cartes de compétence

LeDroit_LOGOs

Controverse au sujet des cartes de compétence
Le Droit – Lundi 5 avril 1993

Jocelyn Dumais est un entrepreneur en construction. Il est contre les cartes de compétence de la Commission de la construction du Québec (CCQ). Pour travailler au Québec, l’ouvrier est obligé d’avoir cette carte. Sans elle, il n’est pas en loi. Mais la CCQ limite le nombre de cartes qu’elle donne.
«Il y a des gens qui veulent travailler, qui sont capables, mais qu’on empêche de gagner leur vie», a dit M. Dumais.
Gaétan Hart connaît la situation des travailleurs illégaux.
«J’ai tout perdu après la fin de ma carrière de boxeur. Je ne veux pas rester comme ça. Mon employeur me trouve compétent. Mais on ne me donne pas la carte. Il me semble que je mérite de travailler en paix.»
Près de la moitié des ouvriers de l’Outaouais travaillent en Ontario, selon Jocelyn Dumais. Cela, même s’il y a de l’ouvrage près de chez eux.
Les ouvriers ontariens sont frustrés. Ils se font enlever des contrats par des travailleurs québécois. Ils ne peuvent pas aller travailler au Québec.
ILLUSTRATIONGaetan Hart
L’ex-boxeur Gaétan Hart, à droite, en sait quelque chose de la controverse de le carte de compétence de la Commission de la construction du Québec. Ci-haut, Hart lit une pancarte en sortant récemment du palais de justice de Hull. Il dit que ses patrons le trouvent compétent. Néanmoins, la direction de la CCQ lui refuse sa carte de compétence.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :