Une sortie publique sans bloquer les ponts

LeDroit_LOGOs

Denis Gratton

Le Droit – Vendredi 9 juillet 1993
L’ADAT continue son offensive pour le droit au travail  du droit au travail (ADAT) sur les chantiers de construction L’Association Une sortie publique sans bloquer les pontsa effectué une deuxième sortie publique en moins d’une semaine, hier, mais cette fois-ci, aucun pont n’a été bloqué.

Le président de l’ADAT, Jocelyn Dumais,1993-07-09. Le droit a préféré une salle de réunion à air climatisé dans un hôtel de Hull pour rencontrer les médias et pour dénoncer, pour une xième fois, «le non-sens d’une loi qui fait que 150 000 travailleurs sont étiquetés illégaux parce qu’ils travaillent sans la carte de compétence imposée par la Commission de la construction du Québec».

Lundi dernier, les membres de l’ADAT ont bloqué les ponts interprovinciaux Macdonald-Cartier et Alexandra pendant près d’une heure pour protester contre les barrières entre l’Ontario et le Québec dans le domaine de la construction, et contre «l’entêtement du gouvernement québécois à maintenir un système de cartes de compétence qui empêche les ouvriers qualifiés de travailler sur les chantiers de construction de la province», a dit M. Dumais.
«Nous avons retardé la circulation pour environ 40 minutes, lundi dernier, a expliqué le président de l’ADAT. Les gens pris dans ce blocage ont réalisé que ce n’est pas facile d’être interdit de travailler, a-t-il ajouté, sans s’excuser.
«Ce blocage de ponts n’est pas pire que les syndicats qui envahissent et démolissent les bureaux des députés de la région, a-t-il laissé tomber. Nous, à l’ADAT, sommes des constructeurs, pas des démolisseurs.»

Jocelyn Dumais a même prévenu que d’autres actions sont prévues de la part de l’ADAT au cours des semaines à venir pour sensibiliser la population aux «injustices» commises par la Commission de la construction du Québec.
«Ces actions seront aussi prononcées (que le blocage des ponts) mais elles ne seront ni illégales et ni violentes», a-t-il assuré.

Le député de Gatineau-La Lièvre, Mark Assad, présent à la rencontre hebdomadaire d’hier entre l’ADAT et les médias, a suggéré la circulation d’une pétition pour renseigner les gens sur les restrictions imposées par le gouvernement sur les chantiers de construction.
«La population n’est pas au courant qu’il y a des restrictions extraordinaires. Une pétition qui exigerait la liberté aux travailleurs qualifiés pourrait avoir un effet positif dans ce dossier», a dit le député, donnant ainsi son appui aux membres de l’ADAT.

ILLUSTRATION

Photographe: Morin, Étienne

Le président de l’ADAT, Jocelyn Dumais, promet d’autres actions, qui ne seront «ni illégales, ni violentes».

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :