LeDroit_LOGOs

La Région, vendredi 1 mars 2002, p. 4

Pelletier réclame pour l’ADAT un siège au bureau de liaison

Duquette, Patrick

2006-05-19benoit-pelletier_nLe député de Chapleau, Benoît Pelletier, intervient en faveur de Jocelyn Dumais et de l’ADAT dans le dossier de la mobilité de la main-d’oeuvre. Il demande qu’on réserve un siège à M. Dumais au bureau de liaison créé par Québec pour dénouer le conflit dans l’industrie de la construction.

L’Association pour le droit au travail (ADAT) est un partenaire « indispensable, incontournable » pour trouver une solution à l’impasse actuelle, soutient M. Pelletier dans une lettre qu’il a fait parvenir au ministre québécois du Travail, Jean Rochon.

« L’ADAT est une organisation qui exprime un point de vue que l’on n’entend pas exprimer par d’autres voix dans le débat en cours, a dit le député Pelletier. L’ADAT présente un point de vue relativement bien soutenu, ils ont des arguments, on peut être pour, on peut être contre, mais on peut dire qu’ils ont des arguments relativement sophistiqués. »

2006-05-19joscelyn-dumais_nLe comité du bureau de liaison réunira notamment la Ville de Gatineau, des fonctionnaires de plusieurs ministères, et les représentants du patronat et des syndicats en Outaouais. Mais la présence de l’ADAT, un groupe controversé, demeure incertaine.

« On ne peut pas leur faire l’affront de ne pas les considérer dans ce dossier », ajoute le député Pelletier.

Le sous-ministre québécois du Travail, Roger Lecourt, a indiqué qu’aucune décision n’a encore été prise concernant la présence de l’ADAT au sein du comité du bureau de liaison.

« À ce moment-ci, la décision n’est pas prise. Ils ont exprimé le souhait d’y être, mais je veux en discuter avec M. Rochon (Jean, le ministre du Travail », a dit M. Lecourt.

L’ADAT représente surtout les travailleurs québécois sans carte de compétence qui travaillent en Ontario. Ces ouvriers seront affectés directement par la loi 17 qui entre en vigueur aujourd’hui et qui restreint l’accès des chantiers ontariens aux Québécois.

« L’ADAT joue un rôle qui, en soit, est utile, soutient le député Pelletier. C’est sûr que je n’ai jamais approuvé quand ils ont bloqué des ponts (en 1999), mais ils ont joué un autre rôle, soit celui de faire avancer les droits des travailleurs et de certains entrepreneurs en Outaouais. Et ça, ils l’ont fait habilement. »

pduquette@ledroit.com

Illustration(s) :

Benoît Pelletier

Jocelyn Dumais

© 2002 Le Droit. Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :